Petite robe noire

maje-escargot

Il y a des images et des souvenirs qui nous reviennent, ceux que la mémoire conserve incontestablement et auxquels on repense donc parfois, voire même souvent.

En ce qui me concerne, c’est elle qui m’y ramène, lorsque nous tombons toutes les deux nez à nez dans un coin de mon armoire: ma jolie robe Maje.

Celle d’un dimanche atrocement froid et sec d’hiver, offerte amoureusement lors d’une balade dans le quartier du Marais parisien.
Un doux et long baiser échangé, avant le retour à la maison, blottie comme une imbécile amoureuse sur la place arrière d’une vieille Vespa rouge.

Elle est un peu (carrément) trop petite, mais je la garde malgré tout… Vestige d’un amour précieux, d’une vie qui semble désormais bien lointaine.

Quant à toi, amoureux timide de mes souvenirs, je te range bien précautionneusement, à ta place, dans le tiroir de mes amours d’antan.

OK 1 OK 1b OK 2 OK 4 OK 5 OK 5b Ok 6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s