Moche

eroto-escargot01

La technologie, c’est bien.

Les rendez-vous foireux où l’un attendait au « 7 rue du Puis » quand l’autre avait compris « 7 rue de Paris », en poireautant 25mn et pestant comme une barrique. C’est fini. Oui mon bon monsieur, FI-NI !

Désormais, on conserve ses amitiés en évitant les quiproquos qui fâchent. Merci qui ? Et bien merci à nos Smartphones ! Grâce à eux, on rattrape une incompréhension téléphonique en moins de temps qu’il n’en faut pour vomir son blue lagoon (« oui mais il était fort »)… En deux temps trois mouvements, on rétablit la définition du lieu du rendez-vous pour (enfin) se retrouver au (même) endroit. Et hop, en avant l’apéro, Simone !

Qui dit Smartphone et interactivité dit… FORCEMENT FACEBOOK !!!, sacré vivier à moches. La technologie a elle aussi ses limites !
Je veux plus précisément dire par moches, les moches du collège (vous me voyez arriver, hein ?!!!)… ou la honte ultime d’être retrouvée par THE horreur à laquelle on a roulé des pelles à 13 ans, folle amoureuse.

Les années ont passées sans qu’il n’ait bougé d’un iota. Stuck in the 90’s (sisisi, promis, c’est vrai). Toujours aussi affreux, en plus crétin. Et moi qui à l’époque le trouvais « Ahhhennnn trop beau ». L’énigme toujours irrésolue de la définition du beau et du classe à l’adolescence…

Alors quand on reçoit presque 20 ans plus tard, un « MP » du dit atroce annonçant sans détour la couleur : « toujours* aussi jolie, ça te dirait qu’on prenne un verre ». C’est gentil, ça flatte un peu l’égo, c’est sûr, mais c’est juste totalement inenvisageable (même pour rire).

L’entrée de jeu en délicatesse, avec LE compliment avec lequel on ne le voit pas venir à 10 kilomètres… enfin compliment, à un « toujours » près. « TOUJOURS aussi jolie » ???!!!
« Jolie » du combo acné, cheveux gras, appareil dentaire, tout ça ??? Au temps ingrat qu’est l’adolescence, lorsque je nageais dans la vague des doudounes Naf Naf, jean Tex coupe cradingue, tee-shirt Chipie et sac à dos Waikiki ??!!!

Ahhh mon pauvre! Si tu savais…

D’autant qu’à parler de sacs, je parade aujourd’hui justement comme une dinde avec mon Erotokritos pour André tout neuf, acheté il y a deux ans, quand il est oublié de tous et tout abîmé chez les autres 🙂

NB : Merci à gros lourdaud de m’avoir replongée dans mes souvenirs. Ce qu’on se marre depuis avec les copines à se reparler de cette période adolescente riche de pépites hilarantes… et vive la trentaine !!!

1 2
IMG_1512
OK_1472 OK_1556
OK_1523

Delifrance

escargotCinquième jour de la semaine, celui des fleurs du bonheur, de la danse de la joie avec ses promesses d’oisiveté car veille de grasse matinée !

Oh ! Vendredi, mon bon mon petit, avance jusqu’à l’heure cruciale de 18h, que j’enjambe la clôture pour me rouler en boule sous ma couette douillette.

C’est non sans doute la confection de ces petits bijoux qui m’épuisa cette semaine !
(En vrai, c’est vraiment très simple à réaliser, une pince, un peu de temps devant soit et le tour est joué)…

Attention Mesdames et Messieurs, voici mes accessoires alliés des prochains mois !

Ok 1b (0) Ok 1b (1) Ok 1b (3) Ok 1b (4) OK 5 OK 6 OK 7

 

Debrief special Saint-Valentin

ESCARGOT

Souvenez-vous : j’ai fait parvenir un paquet de petits biscuits au vendeur de la boutique Karine Arabian de la rue Jean-Jacques Rousseau, afin de le remercier pour sa gentillesse, sa grande patience et des pourcentages au rabais effectués gracieusement sur le total de mon dernier gros ticket de caisse.

Cet envoi était bien évidemment dénué d’une toute autre intention que celle d’un remerciement. Je reconnais qu’il ne doit pas être habituel de recevoir ce genre d’attention de la part de clientes.

Et bien figurez-vous que cet andouille à prit peur, pensant que mes intentions étaient tout autrement dirigées aux alentours de sa ceinture. Il est bien mignon, certes, mais il faudrait vraiment avoir l’équivalent d’une demi-quintal de sciure dans chaque œil pour ne pas se rendre compte que ce dernier n’est pas très orienté filles déjà pour commencer… et il ne me semble pas avoir un comportement très aguicheur. Et quand bien même !!!

J’ai à la fois ri intérieurement lorsqu’il m’en a fait part, tout en étant aussi un tantinet triste et même carrément déçue qu’un élan d’humanité totalement gratuit puisse être pris pour de l’aguichage lourdingue. Quand même !!! Ras la casquette de vivre dans un monde de bruts ou le profit est roi. Je persiste à penser qu’il est tout à mon avantage que de vouloir semer un peu de bienveillance autour de moi ! Ou quand la marionnettiste de « Mais c’est qui ta soeur? » se transforme en bonne fée des Bisounours !

C’est un peu comme les cartes postales que je sème dans les boîtes aux lettres de mes proches, ça fait toujours plaisir un peu d’amour au milieu des factures, pas vrai ?

Du coup, le charmant petit a pris sa petite leçon, et m’a dit être très touché par ce geste gratuit.

Et puisque l’on parle ENCORE d’elle (Karine Arabian, pour ceux qui ne suivent pas),  je vous présente mon modèle fétiche de la marque, décliné en chevrons bleu, blanc, rouge. Rouge comme mon gros nœud pour célébrer l’amour en ce jour hautement symbolique qu’est la Saint-Valentin (comment ça commercial ?! Rohhh comme vous y allez 😉 !

Paix et amour, les frangines !
Et bon début de semaine à tous !

ok preums 1 ok ok2 ok3 ok4 ok5 ok6