Debrief special Saint-Valentin

ESCARGOT

Souvenez-vous : j’ai fait parvenir un paquet de petits biscuits au vendeur de la boutique Karine Arabian de la rue Jean-Jacques Rousseau, afin de le remercier pour sa gentillesse, sa grande patience et des pourcentages au rabais effectués gracieusement sur le total de mon dernier gros ticket de caisse.

Cet envoi était bien évidemment dénué d’une toute autre intention que celle d’un remerciement. Je reconnais qu’il ne doit pas être habituel de recevoir ce genre d’attention de la part de clientes.

Et bien figurez-vous que cet andouille à prit peur, pensant que mes intentions étaient tout autrement dirigées aux alentours de sa ceinture. Il est bien mignon, certes, mais il faudrait vraiment avoir l’équivalent d’une demi-quintal de sciure dans chaque œil pour ne pas se rendre compte que ce dernier n’est pas très orienté filles déjà pour commencer… et il ne me semble pas avoir un comportement très aguicheur. Et quand bien même !!!

J’ai à la fois ri intérieurement lorsqu’il m’en a fait part, tout en étant aussi un tantinet triste et même carrément déçue qu’un élan d’humanité totalement gratuit puisse être pris pour de l’aguichage lourdingue. Quand même !!! Ras la casquette de vivre dans un monde de bruts ou le profit est roi. Je persiste à penser qu’il est tout à mon avantage que de vouloir semer un peu de bienveillance autour de moi ! Ou quand la marionnettiste de « Mais c’est qui ta soeur? » se transforme en bonne fée des Bisounours !

C’est un peu comme les cartes postales que je sème dans les boîtes aux lettres de mes proches, ça fait toujours plaisir un peu d’amour au milieu des factures, pas vrai ?

Du coup, le charmant petit a pris sa petite leçon, et m’a dit être très touché par ce geste gratuit.

Et puisque l’on parle ENCORE d’elle (Karine Arabian, pour ceux qui ne suivent pas),  je vous présente mon modèle fétiche de la marque, décliné en chevrons bleu, blanc, rouge. Rouge comme mon gros nœud pour célébrer l’amour en ce jour hautement symbolique qu’est la Saint-Valentin (comment ça commercial ?! Rohhh comme vous y allez 😉 !

Paix et amour, les frangines !
Et bon début de semaine à tous !

ok preums 1 ok ok2 ok3 ok4 ok5 ok6

Petite robe noire

maje-escargot

Il y a des images et des souvenirs qui nous reviennent, ceux que la mémoire conserve incontestablement et auxquels on repense donc parfois, voire même souvent.

En ce qui me concerne, c’est elle qui m’y ramène, lorsque nous tombons toutes les deux nez à nez dans un coin de mon armoire: ma jolie robe Maje.

Celle d’un dimanche atrocement froid et sec d’hiver, offerte amoureusement lors d’une balade dans le quartier du Marais parisien.
Un doux et long baiser échangé, avant le retour à la maison, blottie comme une imbécile amoureuse sur la place arrière d’une vieille Vespa rouge.

Elle est un peu (carrément) trop petite, mais je la garde malgré tout… Vestige d’un amour précieux, d’une vie qui semble désormais bien lointaine.

Quant à toi, amoureux timide de mes souvenirs, je te range bien précautionneusement, à ta place, dans le tiroir de mes amours d’antan.

OK 1 OK 1b OK 2 OK 4 OK 5 OK 5b Ok 6