Princesse Monomaniaque

escargot2

Ebay.
Proie de folie. A pas trop cher. Mais bon des sous quand même… denrée rare de guerre en ces temps post-achats de la ruine.

Envoi d’un message à la vendeuse : « Je vous les prends pour la moitié du prix ».
Retour boulé glandé : « Vous êtes bien mignonne mais vous irez vous faire fiche ». Normal.

Bien tenté de ma part, bien envoyé de la sienne… je fais des politesses, révérences et pointes de pieds en disant que  » Je le sais, je frôle l’insolence MAIS si toutefois vous ne parvenez pas à les vendre, je vous les prends pour la moitié du prix + 15 billets. »

Nuit de sommeil atroce.
Ce sont des sous, certes, je ne les possède aucunement, certes, mais quand même quelle sacrée affaire, même au prix d’appel de la vendeuse. Tentation ultime, en arrivant au travail, je jette un œil sur la petite annonce…

Horreur, elle n’y est plus !

Rahhh textooooooooo, dis à la vendeuse que je suis une saleté de perverse, où elle veut, quand elle veut son prix est le mien. Dis lui que je me laisse faire. Mais qu’elle ne les laisse pas à une autre que moi… Et c’est Ok. Elle me les laisse même pour la moitié du prix + 20€.

Soulagée.
Non mais rater une occas’ pareille… de telles beautés. C’était un coup à finir foudroyée par les cieux le jour de ma mort et automutilée de colère à l’aide d’un fouet à pics tranchants (Ohhh oui !) !!!

Je m’empresse de trouver une date de rencontre supra fissa.
Il ne faudrait pas non plus que :
– de 1, elle change d’avis
– de 2, qu’une autre moins pauvresse les lui prenne au prix initial mentionné dans l’annonce
– de 3, que mon compte soir bloqué pour cause de plus rien dessus (ce qui est le cas, mais entre le moment ou ça arrive, et le moment ou ça bloque, existe le moment suspendu durant lequel on peut continuer à faire l’autruche, à creuser son déficit gonflé  à bloc par des agios de folies)

Enfin bon ! La fin du suspense atroce : le lendemain. A 13h00 pile.
Sof’, ma collègue la plus super énervante*  m’accompagne (*belle à mourir – taille 34 – adorable – drôle: parfaite. Sur laquelle on ne peut même pas lâcher tout son venin de saloperies parce qu’on l’adore)…

Et ce juste parce qu’il fait beau, et qu’on aime bien être ensemble.

Nous voici devant la vendeuse.
J’essaye. Tout est parfait. Elles me vont et sont en plus ultra neuves. Affaire du siècle numéro deux, après mes Marc Jacobs étrillées d’anniversaire !

Je fouille dans mon sac pour chercher les sous et définitivement régler notre petite affaire.

Lorsque !!! Coup de pocker : « Joyeux Anniversaire. Happy 30 !!! ».
C’est Phetsopha qui me les offre.
Je n’ai rien vu venir.

Hayao Miyazaki peut aller se rhabiller. C’est moi, la véritable princesse, entourée des milles et unes plus belles personnes que compte l’univers. Et maniaque aggravée car il s’agit ENCORE d’une paire de Karine Arabian…

DAK 0

  DAK 1 DAK 2 DAK 3 DAK 4 DAK 5 DAK 6

Wonderaged

escargot-wonder

Viiiiiiite !!!!!

Mon tout premier réveil de femme.
Rahhh c’que j’dois être resplendissante aujourd’hui, une vraie beauté aux seins merveilleux et aux cheveux délicats.
Raahh salle de bain dépêche toi !!!… miroir miroir, montre moi ce teint de pêche et ce corps gracieux que tu offres à mes yeux ravissants…
Ohh joie, oh bonheur… quelle belle journée !!!!

???
!!!!
???!!!

Haleine de bouc – mascara jusqu’au menton – nez qui coule – fesse qui gratte.

Mais c’est moi ?!!
Moi d’hier 29 ans bien tassés.
La même – pareille.

Naaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!
Rien, net, nada !

Saletés de menteurs !
Rien de toutes les merveilles associées aux femmes « de mon âge » ne n’ont été attribuées. Tout cela n’est que mensonge et trahison.

Pour la peine et puisque c’est comme ça, aujourd’hui, je m’offre mon deuxième cadeau ! Na !
Mes escarpins Marc by Marc Jacobs… dénichés pour moins qu’une bouchée de pain  sur Leboncoin et absolument neufs ! Si ça c’est pas une veine de vieille, appelez-moi Robert !

Pis, ils me font l’pied jeune.
Eux !!!

beaubourg02 beaubourg03

beaubourg01beaubourg07 beaubourg05

beaubourg06

V(i)eille

escargot

Dernier jour de déconne.

A partir de ce soir minuit, on-ne-rigole-plus, les enfants!
Le jeudi 2 septembre, j’aurai 30 ans.

A 20 ans de mes 10.
– 17 de ma première pelle (rahhh ; souvenir atroce)
– 15 de ma première cigarette
– 13 de mon premier passage à la casserole
Et j’en passe pour en revenir au dernier constat affligent :
– 3… de fidélité déconcertante à mon célibat (et un défilé d’une plus ou moins dizaine de gros nazes à la maison, histoire de dire que, bon, quand même, la forme, ça s’entretient…)

A partir de demain, à moi la vie de femme épanouie.
La signature d’un contrat grosses thunes / super poste, ultra intéressant, top valorisant.
L’arrivée des mes bouclettes brunes testostéronées et de ses longues jambes poilues. Les Week-endz au bout du monde avec Minou et Gilou. Les oreilles en orbites autour des plus grosses baffles que l’univers n’ai jamais connu. Tout ça enrobé de rires et des plus fantasmagoriques clap clap de mes pas sur le bitume (car oui, sans surprise aucune, un des mes bruits préférés au monde est bien évidemment le bruit de pas – et plus particulièrement celui dans les films) ….. (= acquisitions de tonnes de nouvelles paires, de la rare lignée du pur sang de la godasse).

Bon et puis, plein d’autres trucs, encore, hein – bien évidemment.
Je vous vois bien venir…. « Dis, Mais c’est qui ta sœur?, et sinon, tu t’offres quoi pour tes 30 ans ? »
Et bien pour mes 30 ans chère liseuse, figure toi que j’ai plutôt finement préparé mon coup… et je me suis bien évidemment gâtée par le biais d’une paire d’incontournable. Des petits escarpins tout basiques, LA-PAIRE-A-AVOIR-OBLIGE.

Provenant directement de chez M’dame Arabian Herself (évidemment)!
Basiques, certes, mais tout de même drapées adorablement. Rah, c’que j’suis bien chaussée à la veille d’êt’ vieille 🙂

R’garde moi ça!!!

ka7 ka6  ka4 ka3 ka2 ka1