Petite robe noire

maje-escargot

Il y a des images et des souvenirs qui nous reviennent, ceux que la mémoire conserve incontestablement et auxquels on repense donc parfois, voire même souvent.

En ce qui me concerne, c’est elle qui m’y ramène, lorsque nous tombons toutes les deux nez à nez dans un coin de mon armoire: ma jolie robe Maje.

Celle d’un dimanche atrocement froid et sec d’hiver, offerte amoureusement lors d’une balade dans le quartier du Marais parisien.
Un doux et long baiser échangé, avant le retour à la maison, blottie comme une imbécile amoureuse sur la place arrière d’une vieille Vespa rouge.

Elle est un peu (carrément) trop petite, mais je la garde malgré tout… Vestige d’un amour précieux, d’une vie qui semble désormais bien lointaine.

Quant à toi, amoureux timide de mes souvenirs, je te range bien précautionneusement, à ta place, dans le tiroir de mes amours d’antan.

OK 1 OK 1b OK 2 OK 4 OK 5 OK 5b Ok 6

Monday baybay !

eroto-escargot02Rah, chic ! Monday ! Mon jour prayfayray !

Il est 11h00. Je viens d’arriver, je n’ai même pas pris la peine de faire un peu vite. Je suis allée chez le cordonnier. On a papoté (forcément, il entretient le lien). C’est un peu la moindre des choses niveau commerçant de me demander comment s’est passé mon week-end et de me dire que je suis toute en beauté quand j’emmène pour 100€ de patins et autres rafistolages.

En tous cas, il fait vraiment beau. C’est déjà ça.
Hier, pique-nique aux Buttes-Chaumont. C’était vraiment chouette et j’ai pu ma jolie robe longue et vaporeuse à fleurs et mon perfecto Maje à franges, les pieds clapotant l’herbe fraîche.

Jolies Buttes voisines. Merci pour ce dimanche d’été de rêve !
Quant à toi, « France 2 », arrête de nous gâcher nos fins de week-end et surtout notre nuit de dimanche à lundi en nous bourrant le crâne avec les abominations cruelles de « Faites entrer l’accusé ».

OK 1 OKOK 2 IMG_0165 OK 3 IMG_0046 OK 4 IMG_0070 OK 5 IMG_0061 OK 6 IMG_0073 Ok 7 IMG_0174 OK 8