Debrief special Saint-Valentin

ESCARGOT

Souvenez-vous : j’ai fait parvenir un paquet de petits biscuits au vendeur de la boutique Karine Arabian de la rue Jean-Jacques Rousseau, afin de le remercier pour sa gentillesse, sa grande patience et des pourcentages au rabais effectués gracieusement sur le total de mon dernier gros ticket de caisse.

Cet envoi était bien évidemment dénué d’une toute autre intention que celle d’un remerciement. Je reconnais qu’il ne doit pas être habituel de recevoir ce genre d’attention de la part de clientes.

Et bien figurez-vous que cet andouille à prit peur, pensant que mes intentions étaient tout autrement dirigées aux alentours de sa ceinture. Il est bien mignon, certes, mais il faudrait vraiment avoir l’équivalent d’une demi-quintal de sciure dans chaque œil pour ne pas se rendre compte que ce dernier n’est pas très orienté filles déjà pour commencer… et il ne me semble pas avoir un comportement très aguicheur. Et quand bien même !!!

J’ai à la fois ri intérieurement lorsqu’il m’en a fait part, tout en étant aussi un tantinet triste et même carrément déçue qu’un élan d’humanité totalement gratuit puisse être pris pour de l’aguichage lourdingue. Quand même !!! Ras la casquette de vivre dans un monde de bruts ou le profit est roi. Je persiste à penser qu’il est tout à mon avantage que de vouloir semer un peu de bienveillance autour de moi ! Ou quand la marionnettiste de « Mais c’est qui ta soeur? » se transforme en bonne fée des Bisounours !

C’est un peu comme les cartes postales que je sème dans les boîtes aux lettres de mes proches, ça fait toujours plaisir un peu d’amour au milieu des factures, pas vrai ?

Du coup, le charmant petit a pris sa petite leçon, et m’a dit être très touché par ce geste gratuit.

Et puisque l’on parle ENCORE d’elle (Karine Arabian, pour ceux qui ne suivent pas),  je vous présente mon modèle fétiche de la marque, décliné en chevrons bleu, blanc, rouge. Rouge comme mon gros nœud pour célébrer l’amour en ce jour hautement symbolique qu’est la Saint-Valentin (comment ça commercial ?! Rohhh comme vous y allez 😉 !

Paix et amour, les frangines !
Et bon début de semaine à tous !

ok preums 1 ok ok2 ok3 ok4 ok5 ok6

(Toute) première fois

karine

Aouuutch !

4 chèques répartis sur 4 mois, avec plusieurs zéro derrière.
Oui, ça pique. Ça pique même sacrément beaucoup.

Mais elle le vaut.
« Jade ».
Vraiment.

Pas peu fière de vous présenter mon premier vrai sac de vraie femme.
J’avais jusqu’ici l’habitude de bringuebaler mon trio d’inséparables : clés/portable/carte bancaire, dans un micro nano tiny winy tout petit, petit sac. C’en est terminé, période révolue.

Début d’une nouvelle Ère. Signé Karine Arabian dont je possède déjà quelques paires de souliers.

M’ennuyant d’un ennui tellement terrassant au travail, je me suis empressée de faire parvenir un grand merci au vendeur (= un paquet de petits cœurs de Belin au chocolat). Car il s’est montré d’une grande gentillesse et d’une incroyable patience – car oui, bien évidemment j’ai essayé quelques modèles (les ¾ de la boutique…)

Pour la petite explication, l’enveloppe n°1 (avec l’adresse), contient l’enveloppe n°2 (avec une guirlande élastique de mes dernières acquisitions de la marque)… qui contient les biscuits.

Vu de loin, je dois bien reconnaître que ça fait un peu psychopathe…
J’avoue, je crains que mon remerciement n’ai fait l’objet d’une destruction Vigipirate au regard de l’enveloppe mastodonte bizarre contenant pourtant toute ma gratitude.

Je vous tiendrai au courant si j’ai des nouvelles…